Qualité de l’internet dans la région, Haïti à la traine.

Partager

Haïti, comme tous les pays en développement, souffrent de la fracture numérique. Le rapport daté du mois d’août 2021 de Speedtest Global Index montre qu’Haïti est à la traine sur la vitesse de connexion Internet. La qualité de la connexion fixe se dégrade (-2), alors que celle du mobile s’améliore (+6). 

Classement de la qualité de l’Internet mobile dans la région

PaysVitesse moyenne en MbpsPosition
Trinidad and Tobago37.54-2
Jamaïque36.77-10
Bahamas32.63-10
République Dominicaine31.07-8
Cuba25.21+13
Haíti22.52+6

Lire aussi : L’Internet crée un nouveau type de citoyen

Classement de la qualité de l’Internet fixe haut débit dans la région

PaysVitesse moyenne en MbpsPosition
Barbados110.25-2
Trinidad and Tobago87.42
Guyana63.2-1
Grenada56.442
Bahamas55.89-1
Saint Vincent and the Grenadines50.8-7
Saint Lucia49.53
Belize41.45-2
Jamaica40-2
Dominica34.42-7
Saint Kitts and Nevis32.782
Dominican Republic31.85-3
Haïti14.93-2
Cuba3.46-1

La qualité de l’Internet mobile est meilleure en République Dominicaine qu’en Haïti.

Pour ce qui a rapport avec la qualité de l’internet fixe à haut débit, Haïti se place avant Cuba, bon dernier de la liste, avec un débit moyen de 14.93 Mbps (mégabits par seconde).

Quels facteurs affectent la vitesse d’Internet ?

La quantité de bande passante (quantité de données fournies en continu à un temps T) est le facteur déterminant la vitesse de l’internet à un coût donné. Plus elle est élevée, plus la quantité de données transférée est importante. Le dilemme, la bande passante coûte aux opérateurs.

De manière générale, la vitesse d’Internet dépend de plusieurs facteurs, tels que :

  1. Infrastructure. La qualité de l’infrastructure utilisée pour prendre en charge le service Internet. Plus l’infrastructure est récente, plus la connexion est rapide.
  2. Proximité/connexion aux câbles sous-marins. Les câbles à fibres optiques sous-marins transmettent environ 97 % des données de communication mondiales. La proximité avec ces câbles accorde un avantage. La distance a un coût.
  3. Investissement. La priorité accordée par les acteurs (Etat et secteur privé) à l’accessibilité à Internet.
  4. Environnement. Les interférences (sources de brouillage fréquentes dans les réseaux radio) sur les réseaux affectent la qualité de la connexion en créant des problèmes de réception considérables.

Jean Marie Altéma

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *